Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 08:21

Tout a commencé au Vè siècle sur le site du petit prieuré médiéval d'Hennemont avec la construction d'une tour de guet, sur une colline de Saint-Germain en Laye dans les Yvelines, pour contrôler l'ancienne route de Normandie. Puis suivirent en 1182 la fondation d'une chapelle par le chevalier d'Hennemont et en 1260 la construction d'une chapelle gothique dédiée à Saint-Thibaut de Marly. En 1289, la « maison dite d'Hennemont » a été léguée à Péronelle de Géry, gouvernante des enfants royaux, par Philippe le Bel. En 1308 a eu lieu la fondation d'un prieuré pour quelques moines. Après d'autres propriétaires, c'est finalement le pharmacien Henri-Edmond Canonne, inventeur de la pastille Valda, qui a fait construire le château au bord du plateau, dans un style néo-féodal, dessiné par l'architecte Duchampt. Un autre illustre propriétaire était le Maharadjah d'Indore, l'un des plus riches hommes du monde. Le château fut alors baptisé : Château d'Holkar.

Le Château d'Hennemont (Yvelines)
Le Château d'Hennemont (Yvelines)Le Château d'Hennemont (Yvelines)

 

L'escalier en spirale est inspiré de celui du château de Chambord.

Le Château d'Hennemont (Yvelines)Le Château d'Hennemont (Yvelines)

 

Quelques pièces à l'intérieur du château avec une belle cheminée et de grandes vitres permettant à la lumière d'y entrer amplement.

 

Le Château d'Hennemont (Yvelines)
Le Château d'Hennemont (Yvelines)Le Château d'Hennemont (Yvelines)

Le Parc avec le restant d'une Orangerie (abandonnée)

Le Château d'Hennemont (Yvelines)Le Château d'Hennemont (Yvelines)

Le château fait aujourd'hui partie du Lycée International de Saint-Germain-en-Laye. Ce dernier est né par la volonté du Général Eisenhower en 1952 dans le « Shape Village » pour accueillir les enfants des soldats américains. Par la suite, elle est devenue l'école internationale de l'OTAN, puis le 16 avril 1968 Lycée d’État International.

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Yvelines
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 07:47

C'est sur une colline près de la ville de Bad Staffelstein en Bavière que l'on trouve l'Abbaye de Banz – l'ancien monastère bénédictin. Il a été construit vers 1070 sur le château de Banz et fut la plus ancienne abbaye de la vallée supérieure de la rivière Main jusqu'à la sécularisation en 1802.

Abbaye de Banz (Bavière)
Abbaye de Banz (Bavière)Abbaye de Banz (Bavière)

Après la guerre de Trente Ans, il a fallu reconstruire l'Abbaye et c'est l'architect supposé, Leonhard Dientzenhofer, qui a commencé les travaux en 1698. Après sa mort, ces derniers ont été terminés par son frère Johann.

Abbaye de Banz (Bavière)
Abbaye de Banz (Bavière)Abbaye de Banz (Bavière)

Comme une des photos le confirme, une très belle vue s'offre aux visiteurs à partir de la colline, sur laquelle repose l'église.

 

Cette église a été consacrée en 1719. L'intérieur est conçu sous forme d'ellipse. L'autel principal, la chaire et les statues sont du sculpteur Balthasar Esterbauer.

 

Les orgues sur place sont des œuvres du facteur d'orgues Johann Philipp Seuffert.

Abbaye de Banz (Bavière)Abbaye de Banz (Bavière)
Abbaye de Banz (Bavière)

Dans la deuxième moitié du XVIIIè siècle, l'abbaye a bénéficié d'une très bonne réputation dans tout le pays essentiellement grâce aux moines qui disposaient d'une grande culture et d'un savoir considérable.

 

Voici les escaliers qui descendent vers la cour intérieur du château et sa fontaine.

Abbaye de Banz (Bavière)Abbaye de Banz (Bavière)
Abbaye de Banz (Bavière)
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Allemagne
commenter cet article
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 05:41

Le lieu de pèlerinage de la Haute-Franconie le plus visité est celui de la Basilique de Vierzehnheiligen (les quatorze saints) près de la Station Thermale « Bad Staffelstein » en Bavière. Cette Basilique a été construite par l'architecte Johann Balthasar Neumann de 1743 à 1753.

Vierzehnheiligen (Bavière) Allemagne
Vierzehnheiligen (Bavière) AllemagneVierzehnheiligen (Bavière) Allemagne

 

Tout a commencé le 17 septembre 1445 lorsque le jeune berger, Hermann Leicht, du monastère cistercien Langheim, fondé en 1132, gardait ses moutons à proximité de ce dernier. Soudain, il vit un enfant assis devant lui et lorsqu'il voulut le prendre dans ses bras, l'enfant disparut. Peu de temps après, il rencontra à nouveau l'enfant entouré cette fois-ci de quelques bougies allumées. Lorsque le berger perçut le 29 juillet 1446 au même endroit l'enfant, accompagné de 13 autres enfants, assis en cercle, il demanda qui ils étaient et d'où ils venaient ? L'enfant répondit alors qu'ils étaient des intercesseurs et qu'ils désiraient que l'on construise à cet endroit une église, et ils ajoutèrent que s'il leur servait, ils en feraient de même. Ensuite, il vit deux bougies allumées descendre à cet endroit. S’ensuivirent alors des guérisons miraculeuses grâce à l'intercession des quatorze saints. Mais au monastère, on ne crut pas tout de suite à cette histoire du berger – il fallut qu'une servante malade guérit après avoir imploré les quatorze intercesseurs. L'abbé de Langheim fit ériger une croix puis on commença avec la construction d'une chapelle, nommée « Vierzehnheiligen ».

Vierzehnheiligen (Bavière) AllemagneVierzehnheiligen (Bavière) Allemagne
Vierzehnheiligen (Bavière) Allemagne

L'autel de la Miséricorde représente les statues des quatorze intercesseurs dans le style baroque. Il a été réalisé par Michael Feichtmayer.

Vierzehnheiligen (Bavière) AllemagneVierzehnheiligen (Bavière) Allemagne
Vierzehnheiligen (Bavière) Allemagne

La Basilique possède deux orgues depuis le 18è siècle. Un est placé sur la galerie – au dessus de la sacristie – et l'autre sur la galerie ouest.

Vierzehnheiligen (Bavière) AllemagneVierzehnheiligen (Bavière) Allemagne

A côté de la Basilique se trouve l'abbaye de Vierzehnheiligen franciscaine. C'est Louis Ier de Bavière qui a confié aux franciscains la charge de la Basilique en 1839. Avant eux c'étaient les cisterciens qui en étaient responsables.

Vierzehnheiligen (Bavière) AllemagneVierzehnheiligen (Bavière) Allemagne
Vierzehnheiligen (Bavière) Allemagne
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Allemagne
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 05:27

 Hammelburg est une belle petite ville de la Basse Franconie dans l'un des arrondissements de la Bavière : Bad Kissingen. Elle est la plus ancienne ville de la Franconie, située sur la rivière Saale. Hammelburg a été mentionnée pour la première fois en 716 du temps des Mérovingiens. Elle s'appelait alors Hamulo Castellum et fut la propriété du duc de Thuringe Hedan II. Les Hedan furent les vassaux des rois mérovingiens dans la Franconie orientale depuis le milieu du 7è siècle. Leur tâche était de défendre les frontières orientales de l'empire.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

Nous commençons notre visite par le château Saaleck qui se trouve sur une saillie rocheuse du « Schlossberg ». Il fut le centre administratif du monastère de Fulda dont les parties les plus anciennes datent du 12è siècle. C'est ici où les premiers vignobles de ce même monastère ont été cultivés et les vins entreposés. Aujourd'hui, le château a été transformé en un hôtel avec restaurant.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

La seule relique visible du XIIè au XIIIè siècle est le beffroi qui a été conservé dans son état d'origine. A cause de sa vétusté, il a perdu toutefois environ six mètres de sa hauteur pendant la guère de trente ans. En jours clairs, on a une très belle vue sur la vallée de la rivière Saale et le massif montagneux Rhön.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

En descendant du château Saaleck, nous trouvons sur notre droite le monastère franciscain « Altstadt » et son église.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

Le monastère a été fondé entre 1656 et 1658. Après un incendie en 1698 il a été entièrement reconstruit et on le considère comme un des plus beaux bâtiments du style baroque de Fulda. Depuis 1980 le monastère héberge l’académie de musique bavaroise qui organise de nombreux concerts de styles très variés.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

Autour du monastère se trouve le chemin de croix qui a été crée en 1733 et qui est considéré comme le plus beau héritage des Franciscains de Hammelburg. Il a été entièrement restauré entre 1993 et 1996.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne
Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

La ville Hammelburg était entourée de remparts avec trois portes et onze tours fortifiées dont les vestiges sont classés monuments historiques. Ces remparts ont été mentionnés pour la première fois en 1242 et ont été terminés en 1260. Leur épaisseur pouvait atteindre jusqu'à 1m50. Les portes de la ville n'existent plus à présent mais on peut toujours admirer les trois tours restantes de ces portes dont une, le « Mönchsturm » (la tour des moines), est particulièrement célébré car depuis 2009 un couple de cigognes installe chaque année son nid sur son toit où ils élèvent ensuite leurs poussins. On les appelle Jakob et Adèle.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

Le château « Kellereischloss » de Hammelburg a été érigé de 1726 à 1731 sur d'importants soubassements de caves. Il était destiné au seigneur de Fulda : Adolf von Dalberg qui en fit sa résidence d'été. Depuis 777 jusqu'à 1816 Hammelburg appartenait à la ville de Fulda qui, en tant que centre viticole, avait besoin de grandes caves à vin qui ont été créés dans ce même château – appelé également château rouge. Ces caves contenaient jusqu'à 700.000 litres de vin au 18è siècle.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

L'église catholique-romaine, Jean le Baptiste, à côté du « Château Rouge » est un bâtiment classé. On suppose qu'il existait au même endroit une communauté chrétienne en 716. La construction de l'actuelle église a été commencée en 1389 et elle fût terminée en 1461. Une annexe de 16 mètres a été ajoutée en 1957.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne

La fontaine du marché bénéficie d'une construction particulière. Elle s'y trouve depuis 1541 juste en face de la Mairie. La Mairie date de 1529 et elle, comme la fontaine, ont été conçues par l'architecte Johannes Schoner. La grande place du marché témoigne de l'importance de la ville Hammelburg qui était non seulement la deuxième agglomération de l’évêché Fulda, mais au 17è siècle, elle fut la ville la plus riche de cette région.

Hammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) AllemagneHammelburg (Bavière) Allemagne
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Allemagne
commenter cet article
22 août 2017 2 22 /08 /août /2017 05:56

Pont-Audemer est une commune française située dans le département de l'Eure en Normandie. C'est une ville qui a souffert des violences provoquées par la guerre de Cent Ans et les guerres de religion.

Pont-Audemer (Normandie)Pont-Audemer (Normandie)

Depuis le Moyen Âge, Pont-Audemer est réputée pour sa tannerie équipant même Guillaume le Conquérant. C'est pour cette raison qu'il y existe à travers la ville un réseau de canaux où étaient lavées les peaux. Par la suite, cette ville a su faire appel au savoir-faire du tannage des cuirs des ouvriers anglais qui se sont alors installés à Pont-Audemer dès le XVIIIè siècle avec leurs familles.

Pont-Audemer (Normandie)
Pont-Audemer (Normandie)Pont-Audemer (Normandie)

Au centre ville, on peut encore trouver des ruelles et impasses moyenâgeuses et des maisons à pans de bois. Pont-Audemer a gardé la structure du moyen-âge et aussi de belles demeures restaurées.

Pont-Audemer (Normandie)
Pont-Audemer (Normandie)Pont-Audemer (Normandie)

La construction de l’Église paroissiale St.-Ouen a débuté au 11è siècle et a été poursuivie jusqu'au XIIIè siècle. Sa façade est inachevée et son style est un mélange d'époques romane, gothique et de Renaissance. Son orgue date du XVIè siècle.

Pont-Audemer (Normandie)Pont-Audemer (Normandie)Pont-Audemer (Normandie)
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Normandie
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 05:58

Maurice Denis, né le 25 novembre 1870 à Granville (Manche), a habité et travaillé durant presque toute sa vie à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), tout en faisant de fréquents séjours en Bretagne et en Italie. Il était un artiste peintre nabi, décorateur, graveur, théoricien et historien de l'art français.

 

 

Musée Maurice Denis (Yvelines)Musée Maurice Denis (Yvelines)Musée Maurice Denis (Yvelines)

Il avait rencontré Marthe Meurier en 1890 qui était d'abord son modèle pour de nombreux tableaux, puis son épouse un an plus tard.

Musée Maurice Denis (Yvelines)

Dès ses études, il se lie avec Paul Sérusier. Las de l’impressionnisme, ils cherchent ensembles de nouvelles solutions esthétiques et l'influence de Paul Gauguin devient réelle pour Paul Sérusier après leur rencontre à Pont-Aven en 1888. Le groupe de Nabis se forme alors autour de Sérusier avec Bonnard, Denis, Ibels, Ranson, Roussel, Piot et Vuillard. Maurice Denis en devient le théoricien.

 

 

 

Princesse dans la Tour (1914) de Maurice Denis : Ce tableau évoque une légende médiévale avec un dragon menaçant et de blancs chevaliers qui l'affrontent. Le paysage est celui de Perros-Guirec vu depuis la maison de l'artiste, la princesse est Marthe, son épouse, qu'accompagne leur jeune fils Dominique brandissant un étendard.

 

 

 

 

Petite Sapho (Bronze) d'Antoine Bourdelle (1861-1929

 

 

 

La présentation au temple à Florence de Maurice Denis : le Matin à Fiesole - La Présentation - Le soir à Fiesole. Vitrail pour l'hôtel particulier du baron Denys Cochin à Paris (1898).

 

 

 

 

La Bibliothèque de Félix Vallotton (1865-1925) : Vallotton expose à partir de 1893 avec les Nabis. D'origine suisse, d'où son surnom de « Nabi étranger », il se fait d'abord connaître par l'illustration de la gravure avant de revenir vers la peinture, sa vocation première. L'atmosphère silencieuse et la recherche d'exactitude de ses natures mortes rappellent le travail des maîtres hollandais du XVIIè siècle qu'il a étudiés.

C'est Maurice Denis qui énonce en 1890 la formule célèbre : « Se rappeler qu'un tableau – avant d'être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote – est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées. »

 

Le musée-jardin Maurice Denis à Saint-Germain-en-Laye était autrefois la demeure du peintre, il a été ouvert au public en 1980 après avoir reçu une importante donation de la part de la famille Denis. Depuis cette date, les collections se sont largement enrichies et le musée abrite désormais des œuvres de Maurice Denis et des peintres symbolistes et Nabis.

 

 

Musée Maurice Denis (Yvelines)
Musée Maurice Denis (Yvelines)Musée Maurice Denis (Yvelines)

Le domaine était à l'origine un hôpital général royal du XVIIème siècle pour les nécessiteux que Madame de Montespan avait fait construire. Maurice Denis l’acquit en 1914 et le renomma « Le Prieuré » d'après une rue voisine. Après sa mort en 1943, le bâtiment fut transformé en un institut médico-pédagogique jusqu'à l'acquisition, en 1976, par le Conseil général des Yvelines qui en fit un musée départemental.

 

 

Musée Maurice Denis (Yvelines)Musée Maurice Denis (Yvelines)
Musée Maurice Denis (Yvelines)Musée Maurice Denis (Yvelines)

La chapelle, désaffectée de l'ancien hôpital a été restaurée par Auguste Perret selon les explications très précises de Maurice Denis. Elle exprime particulièrement la vocation chrétienne du peintre et représente l’ensemble religieux le plus caractéristique et le plus complet de Maurice Denis. Il témoigne de ses efforts pour la renaissance de l'art sacré. Œuvre moderne dans un cadre ancien, il est réalisé avec des matériaux volontairment modestes et des techniques variées.

 

 

Musée Maurice Denis (Yvelines)
Musée Maurice Denis (Yvelines)Musée Maurice Denis (Yvelines)

Le jardin d'un hectare a été modelé par Maurice Denis en y introduisant toutes sortes de plantes et d'arbres. Il se compose d'une terrasse bordée de tilleuls et d'ifs, d'un théâtre de verdure, d'une roserai, puis d'un verger et d'un potager en contrebas.

 

Musée Maurice Denis (Yvelines)Musée Maurice Denis (Yvelines)
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Yvelines
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 05:33

Nous arrivons à Fougères, en Ille-et-Vilaine, un jour du Marché qui se tient dans la ville haute, dans la rue principale : la rue Nationale. Wikipédia nous explique que fougère signifie « fossé » et qu'en Bretagne et en Normandie, un fossé est une terrasse de terre formée des excavations faites de chaque côté de la banquette, et servant de séparation entre deux propriétés.

 

La rue Nationale offre encore quelques maisons à pans de bois comme celle-ci :

 

 

 

Fougères a toujours été l'enjeu de luttes entre bretons, normands, français ou anglais. Elle a été classée Ville d'Art et d'Histoire en 1985.

 

Le Beffroi se trouve dans une rue latérale de la rue Nationale. Il n'y a que deux endroits en Bretagne où l'on peut trouver un tel Beffroi : à Dinan et à Fougères. Ce dernier est le plus ancien, son architecture est d'inspiration flamande et il a été édifié en 1397 par les bourgeois. Il symbolise la richesse des échanges commerciaux avec les régions lointaines. Sur la cloche est gravée l'inscription : « En 1397 les bourges de Fougères me firent et m'appellent Roland Chapelle ».

 

 

L'église Saint-Léonard de Fougères et située dans la haute ville près de l'hôtel de ville et du jardin public. Elle a été construite au XIIè siècle par les moines de Pontlevoy puis reconstruite de 1407 à 1636 dans un style gothique flamboyant.

Fougères (Ille-et-Vilaine)Fougères (Ille-et-Vilaine)
Fougères (Ille-et-Vilaine)

Le jardin public permet une vue imprenable sur la ville basse et particulièrement sur le château au bord de la rivière Nançon et de la ville médiévale. Le château de Fougères avec ses nombreuses tours et a été construit au 12è siècle puis renforcé au 15è siècle. Les premières activités artisanales comme la draperie, la tannerie et la teinturerie sont apparues au pied du château sur les bords de la rivière. On peut également apercevoir la flèche de l'église Saint-Sulpice dont la construction s'est étendue du XVè au XVIIIè siècles.

Fougères (Ille-et-Vilaine)
Fougères (Ille-et-Vilaine)Fougères (Ille-et-Vilaine)
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bretagne
commenter cet article
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 06:52

Pont-Aven se trouve au département du Finistère. Pendant plusieurs centaines d'années, Pont-Aven était une ville portuaire avec une industrie basée autour de ses moulins et de son port.

Pont-Aven (Finistère)Pont-Aven (Finistère)
Pont-Aven (Finistère)

La ville doit son nom à la rivière qui la traverse et qui lui donne un cachet particulier. Elle passe au travers de gros rochers et invite à de belles promenades en admirant les couleurs chatoyants et la luminosité exceptionnelle que l'on peut découvrir tout autour.

Pont-Aven (Finistère)Pont-Aven (Finistère)
Pont-Aven (Finistère)

On peut y trouver également de jolis lavoirs et escaliers de pierre puis des moulins qui étaient animés autrefois par les eaux de l'Aven qui prend sa source à Coray, au lieu-dit "Pen Aven" (la tête de l'Aven) et qui se jette dans l'océan à Port-Manech.

 

C'est justement sa luminosité, les nombreux moulins, son ambiance citadine du petit port qui ont attiré les peintres et artistes du monde entier dans cette ville. Paul Gauguin a laissé un souvenir particulier puisqu'il y a créé l’École de Pont-Aven. D'où son surnom : « la cité des peintres ». Paul Gauguin séjourna plusieurs fois à Pont-Aven en 1886 et 1894.

 

Le musée de Pont-Aven, qui est consacré aux peintures, dessins, aquarelles du XIXè siècle de Paul Gauguin, Émile Bernard, Paul Sérusier, a été créé en 1985 pour faire connaître les peintres qui ont séjourné dans cette ville et qui ont fait la réputation de l'école de Pont-Aven et du mouvement nabi.

 

D'autres expositions temporaires sont également accueillies mettant en lumière certains thèmes ou artistes.

 

 

 

 

Paul Sérusier s'était installé en 1893 à Châteauneuf du-Faou, où les habitants acceptaient de poser pour lui. Cette œuvre, aussi nommée Portrait de Marie Francisaille, représente une jeune paysanne.

 

Paul Gauguin (1848-1903) Village breton sous la neige vers 1894. Avec Émile Bernard (1868-1941), Paul Gauguin est à l'origine d'une nouvelle esthétique fondée sur l'usage de couleurs pures posées en aplats sur la toile et cernées de contours sombres rappelant l'art du vitrail.

 

 

 

 

Anonyme – Porte d'atelier. Cette porte, proviendrait de l'atelier Champy, situé sur les coteaux de Keramperchec. Elle a été peinte par un artiste anonyme.

Pont-Aven (Finistère)Pont-Aven (Finistère)

Le Musée donne sur la Place Gauguin et à quelques pas de là se trouve l'église paroissiale Saint Joseph de Pont-Aven, édifiée en 1874 à l'emplacement d'une chapelle primitive.

Pont-Aven (Finistère)
Pont-Aven (Finistère)Pont-Aven (Finistère)

La Chapelle de Trémalo du XVIè siècle, à l'orée du bois d'Amour, était bien connue des artistes. Elle conserve 3 autels en bois. Ses poutres et sablières représenteraient à travers des figurines grotesques en bois polychrome les 7 péchés capitaux.

Pont-Aven (Finistère)Pont-Aven (Finistère)Pont-Aven (Finistère)

 

 

Au sujet du crucifix, nous pouvons lire sur place quelques explications : « 1889 est l'année du « Christ jaune ». Inspiré par la crucifixion en bois du 17è siècle de la chapelle, Paul Gauguin la sort de son sanctuaire et la peint dans la campagne. En arrière-plan, la colline Ste. Marguerite, vue à travers les vitres de son atelier au manoir du Lezaven. La scène se déroule probablement en automne comme en témoignent les feuillages rougeoyants des arbres. Les femmes en prière ont sans doute été observées à la sortie de l'office célébré à l'occasion du Pardon, le 8 septembre pour la nativité de la Vierge. » 

 

 

A l'extérieur, entre deux chênes plusieurs fois centenaires, le calvaire monolithe en granit de 1807.

Pont-Aven (Finistère)Pont-Aven (Finistère)Pont-Aven (Finistère)
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bretagne
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 05:24
La Ville Close de Concarneau (Finistère)

Nous voilà sur la côte sud-ouest du département du Finistère à Concarneau. Il s'agit du troisième plus grand port de pêche en France et quand on a le courage de se lever tôt, on peut aller voir le marché aux poissons de la ville à partir de six heures le matin (ou un peu plus tard).

La Ville Close de Concarneau (Finistère)La Ville Close de Concarneau (Finistère)

La Ville Close, située sur son îlot rocheux, est sans doute le point le plus attractif de Concarneau. Au XIVè siècle, elle était déjà entourée de murailles de pierre – d'où son nom – et pendant des siècles, elle était le centre des activités à Concarneau. La situation de cet îlot et sa position idéale pour interdire le débarquement d'éventuels ennemis a attiré très tôt l'attention des militaires. La Ville Close passa successivement aux mains des troupes du Duché, du Roi, des Anglais, des Protestants, des Ligueurs puis à Duguesclin qui a réussi de chasser la garnison anglaise en 1373.


 

Le 27 février 1899, l'enceinte a été classée monument Historique, échappant ainsi à une vente par adjudication du fait que les fortifications étaient devenues inutiles. Le maire Samuel Billette de Villeroche avait décidé par la suite d'installer une horloge sur un campanile à l'entrée de la Ville Close. Le beffroi a été achevé en 1906 et est devenu petit à petit symbole de Concarneau.

La Ville Close de Concarneau (Finistère)La Ville Close de Concarneau (Finistère)

La tour du Major du XVè siècle a formé avec la tour du Gouverneur les deux éléments essentiels du système défensif de l'enceinte. Comme la plupart des autres tours, elle possédait un rez-de-chaussée pour la défense et un étage réservé au major.

La Ville Close de Concarneau (Finistère)La Ville Close de Concarneau (Finistère)

 

 

 

De la Chapelle de l'Hôpital de Concarneau ne reste aujourd'hui qu'une partie des murs et surtout le pignon à verrière donnant sur la rue Vauban. Elle date du XVIè siècle et possédait deux salles communes superposées pouvant accueillir 10 malades hommes et autant de femmes. Ces salles donnaient directement sur la chapelle et permettaient aux patients de suivre les offices de leurs lits.

La Ville Close mérite bien son label d'Art et d'Histoire, on peut y admirer entre autres des magnifiques maisons à pans de bois fleuris. En flânant le long des rues pavées, on découvre toutes sortes de boutiques et magasins joliment décorés.

La Ville Close de Concarneau (Finistère)
La Ville Close de Concarneau (Finistère)La Ville Close de Concarneau (Finistère)

Cette pittoresque petite porte en ogive date de la restructuration des remparts au XVè siècle. Seul accès facile de la ville à la mer, on y débarquait les marchandises encombrantes et notamment le vin en provenance de Bordeaux. Pour satisfaire les pêcheurs, un quai a été construit dans le prolongement extérieur de la porte en 1891.

 

 

"Le Carré des Larrons", l’amphithéâtre de Concarneau, se trouve à proximité de la porte du même nom. Il s'agit de l'ancien terme pour désigner les voleurs. Une barque venait prendre les malfaiteurs condamnés au pied de cette porte pour les conduire de l'autre côté du bras de mer, au pied de la colline du Passage où se trouvait le gibet.

La Ville Close de Concarneau (Finistère)La Ville Close de Concarneau (Finistère)
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bretagne
commenter cet article
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 05:35

La commune française, Quiberon, est située dans le département du Morbihan. Quiberon était d'abord une île mais un déboisement massif a fait déplacer progressivement le sable vers la baie, créant ainsi un tombolo entre l'île de Quiberon et le continent. Jusqu'à la fin de la période médiévale, les forêts giboyeuses ont couvert la presqu'île, très appréciée par les ducs de Bretagne.

 

Les moines de Sainte-Croix étaient ceux qui ont débuté le défrichement jusqu'au XIVè siècle. Cependant, en 1746, tous les habitants de la péninsule ont vu leurs constructions détruites par la grande escadre anglaise de l'Amiral Lestock, composée de 40 vaisseaux.

 

Quiberon a aussi traversé l'Affaire de Quiberon au cours de laquelle une petite armée d'émigrés y tenta un débarquement avec l'aide des Anglais, mais ce débarquement a échoué grâce à l'intervention du Général Hoche ; 748 émigrés furent fusillés près d'Auray en 1795.

 

A la fin du XIXème siècle, le quartier des conserveries de Port Maria se développa suite à la découverte du chimiste Appert. Il s'agissait en effet de la stérilisation des aliments. Ce qui a permis à Quiberon de devenir le premier port sardinier de France avec la création des "usines à sardines".


L'arrivée de la ligne de chemin de fer Auray-Quiberon en 1882, a aussi modifié la vie de Quiberon comme partout en France. Le tire-bouchon – comme on l'appelle aujourd'hui – faciliterait le trajet.

 

Quiberon est classée station climatique en 1924 et en 1964, Louison Bobet, cycliste breton, fut le promoteur du Centre de Thalassothérapie.

Quiberon (Morbihan)Quiberon (Morbihan)

La Côte Sauvage s'étend sur 8 km depuis le Château Turpault jusqu'à la Pointe du Percho. Elle est sans cesse harcelée par la mer et les vents. Les vagues viennent se fracasser bruyamment sur les falaises escarpées, provoquant des jaillissements d'écume. L'érosion y a façonné d'innombrables criques, récifs, grottes et arches qui ne se dévoilent qu'à marée basse.

Quiberon (Morbihan)
Quiberon (Morbihan)Quiberon (Morbihan)

Quiberon a sans doute hérité quelques rejetons du site mégalithique Carnac avec ses menhirs et dolmens, site qui se trouve à 20 km de la presqu'île.

Quiberon (Morbihan)Quiberon (Morbihan)
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bretagne
commenter cet article

Présentation

  • : Trois Coccinelles
  • Trois Coccinelles
  • : Trois Coccinelles observent et discutent, elles n’ont pas leur langue dans la poche. Peu de choses leur échappent et elles se prennent très au sérieux quoique… un hérisson y veille ! Quand le temps est propice, elles se baladent en France et ailleurs, prennent des photos et font même des commentaires concis sans prétention.
  • Contact

Recherche

Catégories