Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 15:23
Bus sans Chauffeur

Trois coccinelles se rencontrent dans un jardin, elles bavardent :

 

- Ça y est, les Suisses ont trouvé le moyen de ne plus écraser nos amis, les hérissons !

- Eh ben, notre Chum sera content

- Et ça consiste en quoi ?

- Ils font circuler deux bus autonomes et électriques sans chauffeur

- Parce que les chauffeurs ne font pas attention aux hérissons qui traversent les rues ?

- Ça se peut

- Il faut y ajouter que ces bus sont en phase de tests et qu'il n'y a ni de pédale, ni de volant

- Mais les Suisses emploient des grooms qui assurent la sécurité des passagers

- Ils peuvent demander l'arrêt immédiat de la navette en actionnant une manette d'une playstation

- Il y en a qui ont des besoins urgents !

- Chouette alors, en même temps ils peuvent jouer avec la playstation

- Il faut dire que ces navettes ne roulent qu'à 20 km/h au maximum

- Et il n'y a que onze personnes qui peuvent être transportées à la fois

- Mais comment peut-il éviter un hérisson ?

- Fastoche, il y a un robot à l’intérieur avec des capteurs lumineux

- C'est vrai, et qui peut déceler des piétons ou toute autre créature distraite

- Comme notre Chum ?

- Il n'est pas toujours distrait sauf quand il ne fait pas attention

- Et ce n'est pas tout, le robot connaît le code de la route

- Il sait faire passer les bus dans des rues étroites et il respecte la priorité

- Sans oublier que pendant sa période d'essai, il est gratuit !

 

Et le hérisson s'en mêle :

 

- Nous, on n'est jamais distraits, comme vous dites. Seulement, quand le bon Dieu nous a fait, il n'y avait pas de voiture, ni bus ou autre véhicule, on empruntait tranquillement les chemins qui étaient sans danger ! Quand on faisait la boule c'était pour éviter un danger, mais on n'était pas suicidaire au point de se faire écraser par quoi que ce soit !

 

Et les coccinelles répondent en chœur :

 

- Nous le savons bien, Pupuce, on te connaît assez depuis le temps. Nous savons que tu adores grimper sur quelque chose, prendre des « bains de poussières » et surtout tu aimes des massages, que nous ne pourrons malheureusement pas te faire. En attendant, fais attention, ces bus sont en phase de test, ce qui veut dire que les autres véhicules pourront toujours t'écraser sur la route...

 

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bavardages
commenter cet article
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 11:11
Cadeaux

Trois coccinelles se rencontrent dans un jardin, elles bavardent :

 

- Ça y est, tout le monde court après les cadeaux

- Ah oui, c'est stressant, la foule ne fait pas de cadeau

- On se bouscule sans pardon, on se marche sur les pieds...

- Savez-vous que les scientifiques se sont penchés sur la raison de faire des cadeaux à Noël ?

- Ça c'est un sujet bien intéressant, ça manquait encore à leur panoplie

- En tout cas, c'est d'abord une tradition ancestrale

- Mais il y a différentes manières de faire un cadeau

- Ils ont constaté qu'il y a des gens qui, pendant toute l'année, réfléchissent aux cadeaux de Noël

- Et ça depuis le premier janvier !

- C'est effectivement une étude si on veut bien faire

- Car beaucoup de cadeaux se retrouvent à la poubelle parce qu’on achète n'importe quoi

- Ils disent que normalement, le cadeau unit les gens, il rend heureux l'autre, il crée un lien en réalité

- Mais à la longue, on ne sait plus quoi offrir ?

- Il y en a de plus en plus qui font eux-même les cadeaux

- Il paraît que c'est une sorte de résistance envers l'industrie des produits de masse

- Un pull-over par exemple comme dans le film « le Père Noël est une Ordure » ?

- Évidemment, ce pull là « y avait comme un défaut »

- D'autres savant mieux faire, et il n'y a pas que le tricot

- Des enfants savent faire de très beaux dessins et plein de jolies choses

- On se demande aussi qui est le plus heureux: celui qui offre le cadeau ou celui qui le reçoit ?

- Quand on tombe dans le mille c'est certainement celui qui reçoit

- Toujours est-il que celui qui offre en éprouve un intérêt personnel

- Ça ressemble à de l'égoïsme

- Eh ben, les sociologues disent que c'est vrai !

 

Et le hérisson s'en mêle :

 

Il y a des familles qui ont décidé de ne faire des cadeaux qu'aux enfants et pas aux parents, grand parents, oncles ou tantes. Cela a facilité les choses dans un premier temps, mais comme les enfants poussent vite, les familles se sont retrouvées à la longue avec des petits qui avaient entre-temps cinquante ans et plus – ça fait désordre, vous ne trouvez pas ?

 

Et les coccinelles répondent en chœur :

 

- Désordre ou pas, l'essentiel est que les gens se retrouvent au moins une fois par an dans un environnement heureux et joyeux, c'est probablement déjà un très bon cadeau !

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bavardages
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 15:17
Le TrashUre Museum

Trois coccinelles se rencontrent dans un jardin, elles bavardent :

 

- Il y a un Hollandais qui a trouvé une mine d'or

- Où ça en Hollande ?

- Exactement sur une plage hollandaise

- Et il n'est pas tout seul, il organise des chasses aux ordures

- Effectivement il y a de l'or dans le mot d'ordures

- Très drôle ! Notre Hollandais ne va pas jusque là, il a trouvé que les déchets valent parfois son pesant d'or...

- Il amène des enfants et des adultes sur les plages pour les nettoyer

- Et ça leur plaît énormément – bien entendu !?

- Eh bien, au début, ils étaient hésitants mais ils ont constaté que ça leur faisait de l'exercice, ça faisait travailler leurs muscles et leur imagination

- Surtout ça les pousse à faire quelque chose pour l'environnement

- J'espère qu'il ne tombent pas sur les crottes de chiens

- Nous aussi, mais on en a déjà suffisamment parlé

- Toujours est-il que notre Hollandais réutilise les déchets pour en faire des œuvres d'art

- Grâce à un ami, il a pu créer son "TrashUre Museum" dans la banlieue de La Haye

- C'est là où il expose ses œuvres - en particulier une magnifique carte du monde

- En utilisant en grande quantité des mégots de cigarettes, des bouchons de bouteilles etc.

 

 

Et le hérisson s'en mêle :

 

- Les autorités locales peuvent être contentes de cette action. Il paraît que chaque nuit, une équipe municipale de quinze personnes ramasse près de 100m2 de déchets à la fois des poubelles sur place et de la plage elle-même.

 

Et les coccinelles répondent en chœur :

 

- Quelqu'un a dit que « le seul écologiste irréprochable est celui qui met tout en œuvre pour mourir sans laisser la moindre trace de son passage sur Terre ». Alors on peut se demander si la vanité de l'humain ne lui interdit pas d'être écologiste ?

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bavardages
commenter cet article
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 17:02
Les crottes des chiens

Trois coccinelles se rencontrent dans un jardin, elles bavardent :

 

- Vous avez entendu qu'un maire en a marre des déjections canines ?

- Il n'est pas le seul, combien il y a des gens qui marchent dedans

- Il faut qu'on regarde où mettre ses pieds

- C'est facile à dire quand on doit faire attention à plein de choses dans la rue

- Toujours est-il que le maire en question veut verbaliser les propriétaires

- C'est vrai, il veut faire ficher les chiens via des prélèvements ADN

- Et il est allé jusqu'au tribunal administratif

- Qui a rejeté la requête du maire

- Parce que la demande est disproportionnée !

- Alors ils vont voir tous ça avec la préfecture pour « élaborer un dispositif » !

- Ouais les dispositifs sont très importants

- Évidemment on ne peut pas mettre un policier derrière chaque chien

- Ils ont bien mieux à faire ailleurs

- Ce qui serait intéressant de savoir c'est comment procéder pour chercher l'ADN dans la crotte d'un chien ?

- Fastoche, on pourrait embaucher des personnes qui font des prélèvements dès qu'elles en voient une

- Eh ben, ça va créer des emplois

- On pourra appeler cette profession « renifleur de crottes de clebs»

- Bonne idée

- Ou alors faire comme la SNCF qui a installé un robot-poubelle dans la gare de Lyon

- Il est intelligent et voit quand l'usager veut jeter quelque chose

- Mais oui et il vient vers lui pour récupérer les déchets.

 

Et le hérisson s'en mêle :

 

- Vous imaginez ça comment avec un chien ? Les robots sentent qu'un chien veut faire ses besoins, ils arrivent et lui tiennent un pot pour qu'ils se soulage ?

 

Et les coccinelles répondent en chœur :

 

- Que les robots fassent surtout attention à ne pas avancer dans le caca, ils risquent de glisser et se casser la figure. Non, chaque propriétaire d'un chien devrait toujours avoir un sac sur lui pour ramasser la crotte de leur toutou. Dans beaucoup de pays ça se fait sans problème. Pourquoi ce n'est pas possible en France ?

 

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bavardages
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 07:39

Trois coccinelles se rencontrent dans un jardin, elles bavardent :

 

- Savez-vous que la télé ment aux téléspectateurs ?

- Non, je ne regarde pas la télé, je suis aveugle comme toi

- Et alors ?

- Il n'y a qu'à ouvrir ses écoutilles !

- Et boucher son pif, parce que ça peut sentir mauvais

- Pourquoi ça ?

- Pendant une semaine on montre chaque jour et chaque soir les même personnes dans la même chemise ou robe par exemple !

- Ça doit effectivement sentir mauvais surtout s'il y en a qui dansent ou font des acrobaties

- Les pauvres spectateurs dans la salle doivent endurer tout ça ?

- Mais eux c'est pareil, ils ne changent pas de vêtement non plus pendant une semaine

- Eh ben, ça ne doit pas sentir la rose…

- En ce qui concerne les spectateurs sur place, il y en a maintenant des professionnels qui sont payés

- Assister aux émissions de télé, ça s'apprend à l'école ?

- Pas vraiment, mais les chaînes recrutent des gens pour remplir un studio, pour qu'ils applaudissent et pour qu'ils rient aux éclats

- Même quand c'est ennuyeux à mourir ?

- Ouais, il faut faire comme si !

- On attribue à chacun sa place, les jeunes et jolis devant et les seniors derrière le présentateur ou le candidat, c'est selon

- Il y en a qui se mélangent les pédales en confondant « tout à l'heure » avec « hier » etc.

- Et les téléspectateurs gobent tout ça ?

- Non, ils le savent, mais ils s'en fichent...

 

Et le hérisson s'en mêle :

 

- Il faut savoir que pendant tous ces jeux et autres émissions de ce genre, les gens qu'on voit à la télé doivent donner l'impression d'être heureux ! Et pour ça on paie les spectateurs au studio qui font semblant eux aussi – c'est leur job. Quant aux émissions, elles sont enregistrées à la queue leu-leu et on en diffuse une partie chaque jour. Sinon, les gens seraient obligés de venir avec une valise chaque lundi pour changer de chemise toutes les demi-heure ! Vous comprenez ?

 

Et les coccinelles répondent en chœur :

 

- Alors pourquoi la téloche prétend à coup de taloche que ses émissions sont « en direct », « en live différé » ou autres appellations? Nous pensons que les humains veulent surtout des programmes intéressants sans y introduire en plus des snipers qui n'ont aucun sens étymologique pour y être !

 

 

 

 

 

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Bavardages
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 09:25

Caen est une commune française du nord-ouest de la France en Normandie.

 

Né en 1027 à Falaise, Guillaume est un enfant naturel du fait que son père, Robert le Magnifique, et sa mère, la belle Arlette, étaient mariés « à la manière danoise ». Il est donc appelé en premier Guillaume le Bâtard, puis Guillaume II de Normandie, Guillaume le Conquérant, et enfin Guillaume Ier d'Angleterre. Il devînt duc de Normandie vers huit ans - à la mort de son père. Vers 1050, il tombe amoureux de son arrière-cousine, Mathilde de Flandre, qui, après de multiples entraves et contre l'avis du Pape, est devenue sa femme.

 

Caen prend l'importance lorsqu'elle devient la ville préférée du duc Guillaume qui la marque à jamais de son empreinte. Pour obtenir le pardon de l’Église, il entreprend alors la construction de deux abbayes et quatre hôpitaux.

 

Guillaume prétendant au trône britannique se lance en 1066 à la conquête de l'Angleterre à la mort du roi Edouard le Confesseur et bat Harold Godwinson à Hastings le 14 octobre. En marche pour Londres, il se fait couronner roi d'Angleterre le jour de noël en l'abbaye de Westminster.

 

Guillaume meurt à la suite d'une chute de cheval en 1087. Il sera inhumé dans de tristes conditions selon ses souhaits dans l'Abbaye-aux-Hommes qu'il a fondé au XIe siècle. Son tombeau sera profané par les protestants lors des guerres de religions au XVIe siècle. Il repose dans le chœur de l'abbatiale.

Caen en NormandieCaen en Normandie

L'abbaye bénédictine Saint-Étienne était constituée d'un vaste enclos abritant dans ses murs bâtiments et jardins. L'abbaye abrite aujourd'hui l'Hôtel de Ville.

 

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie

Face à l'Abbaye-aux-Hommes, l'église paroissiale Saint-Etienne-le-Vieux remonte sans doute au Xe siècle. Exposée le long des remparts de la ville, elle fut reconstruite après les sièges anglais de 1346 et 1417. Ruiné en 1944, l'édifice conserve une tour lanterne octogonale de la première moitié du XVe siècle.

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie

L'église du Vieux-Saint-Sauveur est situé dans le Vieux Caen. Elle aurait été fondée au VIIe siècle par l'évêque de Bayeux, saint Regnobert.

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie

Voici les cours des imprimeurs, construites dans les premières années du XVIe siècle pour le libraire Jean Macé, les maisons de la première cour ont abrité pendant quatre siècles, une des plus importantes imprimeries de la ville.

Caen en NormandieCaen en Normandie

Non loin les cours des imprimeurs une maison à pans de bois puis évidemment une belle librairie.

Caen en NormandieCaen en Normandie

Sur la Place Saint-Pierre se trouve le magnifique Hôtel d'Escoville, construit dans le style de la Renaissance en 1535 par le financier Nicolas Le Valois d'Escoville qui avait fait fortune dans le commerce des blés avec l'Espagne.

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie

Juste en face l’Église Saint-Pierre, appelée autrefois Saint-Pierre de Darnétal. Elle remonte au VIIe siècle et était considérée comme la plus importante et la plus riche de la cité. Dépourvue de transept, l'église fut reconstruite du XIIIe au XVIe siècle et présente toute l'évolution de l'architecture gothique normande.

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie

A côté de l’Église Saint-Pierre voici le château de Caen, situé sur un promontoire qui permet une belle vue sur la ville. Derrière ses murs, monuments et musées sont à découvrir. L'enceinte est de 5 ha protégée par 13 tours. Le château – un des plus vastes enceintes médiévales d'Europe - a été édifié vers 1060 en Pierre de Caen. La Pierre de Caen, qui a 165 millions d'années, est une roche calcaire aux qualités reconnues dès l'antiquité. Elle a servi également à l'édification des 2 abbayes de Caen ainsi qu'à la cathédrale de Canterbury, la tour de Londres et l'abbaye de Westminster.

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie

La maison des Quatrans – en face du château – est la plus vielle maison à pans de bois de Caen. Jean Quatrans, notaire, est à l'origine de cette demeure datant du XIVe, rebâtie au XVe siècle. Son rez-de-chaussée repose sur une assise de pierre.

 

 

 

L'Abbaye-aux-Dames a été fondée vers 1060 par l'épouse de Guillaume, Mathilde de Flandre. Elle a abrité jusqu'à la Révolution française des jeunes filles issues de l'aristocratie normande. Au XVIIIe siècle, les bâtiments conventuels sont reconstruits pour le confort et la sécurité de la communauté. Ils sont occupés aujourd'hui par les services de la région Normandie. Le parc Michel d'Ornano met en valeur ces bâtiments.

 

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie

L’église abbatiale, construite entre 1060 et 1080, est dédiée à la Sainte-Trinité. C'est un chef d’œuvre de l'art roman normand où l'on peut admirer une décoration riche et varié. En son chœur, sous une dalle de marbre noir, repose la Reine Mathilde.

Caen en NormandieCaen en Normandie

L’Église Saint-Nicolas est un édifice illustrant parfaitement l'art roman normand. Il n'a pas été remanié depuis le XIe siècle.

 

A la fin du XIe siècle, les moines de l'Abbaye-aux-Hommes dépendaient de deux paroisses. Pour être indépendants de ces dernières, ils ont construit une église romane qui dépendait uniquement d'eux. Cette église est aujourd'hui désaffectée et il n'est pas facile d'y entrer.

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie

Son cimetière à côté est impressionnant avec ses vieilles tombes souvent renversées ou cassées. Un lieux paisible pour les chats !

 

 

Caen en NormandieCaen en NormandieCaen en Normandie
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Normandie
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 18:19

Cricqueboeuf

 

Il est très agréable de traverser les villages autour de Honfleur. En longeant, par exemple, la côte à partir de la Lieutenance et en empruntant la D 513, celle-ci nous amène a Criqueboeuf – un village plein de charme. La vieille église Saint-Martin du XIIè siècle, bordée d'un étang, a été construite en travertin et elle est en partie recouvert de lierre.

Autour de HonfleurAutour de Honfleur

Pennedepie

 

L'église de Pennedepie mérite la visite. Elle a été construite au XIIè siècle par les Templiers qui lui ont donné le nom de leur patron, saint Georges.

Autour de HonfleurAutour de Honfleur

L'intérieur de l'église est richement aménagé et referme des statues anciennes comme un retable d'époque Louis XIV, un très beau tabernacle et de nombreux ornements.

Autour de HonfleurAutour de HonfleurAutour de Honfleur

Barneville-la-Bertran

 

Ce beau site se trouve à 6 km de Honfleur. Il a son château datant des XVIIè et XVIIIè siècles, entouré d'un étang au milieu des arbres. L'église de Barneville est surmontée d'un clocher roman à trois étages.

Autour de HonfleurAutour de Honfleur
Autour de HonfleurAutour de Honfleur

Bertran était le nom d'une famille de seigneurs depuis le 5è siècle. C'est Guillaume le Conquérant qui a établi une baronnie à Ronchevile en 1050 et la famille Bertran a instauré le siège de cette baronnie à Barneville vers le 12è siècle.

 

La statuette au-dessus de la porte d'entrée de la Mairie et celle de Saint Jean-Baptiste. Elle était restée longtemps dans le tronc du chêne de l'Image entre Trouville et Honfleur. Sa légende nous apprend qu'à minuit, une table apparaissait à son pied, sur laquelle étaient dressés douze couverts pour les invités du diable...

 

Saint-Gatien des Bois

 

Est la commune la plus étendue du Calvados. Elle est devenue royale en 1204 après la conquête de la Normandie par Philippe Auguste. La forêt de Saint Gatien a connu de nombreux acquéreurs au fil des siècles et la commune regroupe de nombreux manoirs privés. L'église a été bâtie sur une place et présente la forme d'une croix latine. Elle date du 15è et 16è siècle. La mairie est installée dans l'ancien presbytère datant du 18è siècle.

Autour de HonfleurAutour de HonfleurAutour de Honfleur

Ablon

 

est une commune qui date du 12è siècle comme en témoigne son église. L'église est dédiée à Saint-Pierre es-liens et elle est construite en travertin. Le nom d'Ablon vient de la seigneurie qui occupait les lieux à la fin du Moyen-Âge.

 

Son presbytère qui est transformé en habitation.

 

Le château d'Ablon date du 18è siècle. Il est entouré d'un superbe parc et bordé d'une allée de tilleuls.

Autour de HonfleurAutour de HonfleurAutour de Honfleur

Chapelle Notre-Dame de Grâce

 

Sur la plateau de Grâce se dresse la sublime Chapelle Notre-Dame de Grâce. Une plaque mémoriale nous indique :

 

« Cette Chapelle construite en 1600-1615 par les bourgeois et marins de Honfleur sur un terrain donné par Mme de Montpensier, remplace une ancienne Chapelle fondée avant l'an 1023 par Richard II, duc de Normandie, et disparue dans un éboulement de la côte au XVIè siècle. »

Autour de HonfleurAutour de Honfleur

Elle est entourée d'arbres séculaires et abrite des ex-voto, maquettes de bateaux et un orgue réalisé par le facteur d'orgue Dupont en 1990.

Autour de HonfleurAutour de HonfleurAutour de Honfleur

A l'extérieur un carillon de cloches des pèlerinages

 

 

 

 

 

 

 

et en face la petite Chapelle.

 

Bien que situés sur la paroisse d'Equemauville, la chapelle et le plateau de Grâce appartiennent à la ville de Honfleur depuis la Révolution.

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Normandie
commenter cet article
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 12:49

Honfleur, ville normande, d'où le héros Pantagruel de Rabelais a dû s'embarquer vers le royaume d'Utopie, se trouve dans le département du Calvados – face à la ville le Havre. Honfleur a été mentionnée la première fois par Richard III, duc de Normandie, en 1027. Mais sa position stratégique s'est révélée à partir de la guerre de Cent Ans au XIVè siècle. Charles V fit alors fortifier la bourgade pour protéger celle-ci contre les envahisseurs anglais. Une fois les remparts dressés, d'énormes fossés firent leur apparition. Les habitants situés à l'intérieur des fortifications eurent le sentiment d'être dans un enclos, d’où le nom « quartier de l'enclos ». Malgré ces fortifications, la ville a été reprise par les anglais en 1419 puis reconstruite sous le règne de Louis XI. C'est aux XVIè et XVIIè siècles que Honfleur fut le point de départ d'expéditions maritimes vers le Nouveau Monde et vers le Canada en particulier. L'expédition de Samuel de Champlain en 1608 est à l'origine de la Fondation du Québec.

 

Nous commençons notre balade par l’église Saint Léonard. Elle porte le nom d'un ermite, Léonard, qui a vécu à l'époque de Clovis. Cette église du XIIè siècle a subi au cours des époques de graves blessures pendant les guerres de Cent Ans, de Religion, de la Ligue…

HonfleurHonfleurHonfleur

A proximité de l'église, sur la gauche, se trouve le vieux lavoir qui est toujours alimenté en eau pure par la source Saint-Léonard.

 

 

Près de la place de l'église commence la rue Bourdet où le peintre Eugène Boudin naquit le 12 juillet 1824 d'un père marin. Il avait deux sœurs et un frère. Eugène était le troisième de la fratrie.

HonfleurHonfleurHonfleur

Nous continuons en empruntant la Rue de la République – ancienne rue d'Orléans. Elle est la principale artère de Honfleur et fut ouverte vers 1770 sur d'anciens terrains marécageux pour créer une voie d'accès entre Honfleur et Pont l’Évêque. La rue de la République donne accès au centre ville débouchant sur le Vieux Bassin et la Lieutenance. 

Honfleur

Mais juste avant se trouve le Jardin du Tripot. Cette adorable impasse « Au fil de l'eau » a été inaugurée en décembre 2013. Situé au confluent de la Morelle et de la Claire, le jardin comprend de nombreux promontoires et points de vue sur les cours d'eau, dont la mise en valeur est très importante. Ce jardin de 7000 m² a été conçu et aménagé par les différents services municipaux. Les matériaux des vestiges d'anciennes tanneries, trouvés sur place, ont été réutilisés pour faire les restaurations. Ainsi les murets conservent un aspect vestige.

HonfleurHonfleur
HonfleurHonfleur

Le Vieux Bassin est bordé, à sa droite, par le quai Saint-Étienne qui fait partie de l'ancien Enclos - la partie la plus ancienne de Honfleur. Au milieu de ce quai se trouve également la plus vieille église de Honfleur. L'année de construction date de 1369. Elle fut agrandie sous l'occupation anglaise au XVè siècle. Aujourd'hui, elle est devenue le Musée de la Marine, créé en 1896 par Léon Le Clerc. On peut y voir des tableaux et des documents sur l'histoire de Honfleur.

Honfleur
HonfleurHonfleur

Tout près, derrière le musée, quelques maisons à pans de bois et des pièces d'habitat normand d'autrefois.

 

HonfleurHonfleurHonfleur

Voici la place Arthur Boudin qui s'ouvre également sur le Manoir de Roncheville dont les bâtiments classés monuments historiques abritent une galerie d'art et des ateliers d'artistes.

HonfleurHonfleurHonfleur

Nous atteignons l'Hôtel de Ville qui fut construit en 1832 sur l'ancien emplacement de l'Hôtel Royal.

HonfleurHonfleur

En traversant le pont mobile qui surmonte l'écluse, nous rejoignons la Lieutenance qui jadis surveilla le port. Ancienne porte de Caen, elle fut surmontée d'un beffroi au XVIè siècle. A la fin du XVIIè siècle, le lieutenant du roi, en s'y installant, lui donna son nom. Les fenêtres sur les côtés de la statuette de la Vierge sont les anciens orifices des chaînes du pont-levis.

HonfleurHonfleur

Au Moyen Âge, le quai Sainte-Catherine faisait partie du fief de Roncheville, dont les seigneurs consentirent à céder le quai par lots. Mais ces lots étaient si étroits que les maisons ont été bâties en surplomb sur le quai...

 

 

Honfleur

En face de la Lieutenance se trouve la place Hamelin sur laquelle les parents d'Alphonse Allais tenait une Pharmacie. Alphonse Allais avait commencé des études de pharmacie avant d'y renoncer pour une carrière de journaliste et d'humoriste.

 

 

HonfleurHonfleur

De là, on monte vers la place Sainte-Catherine. L'église Sainte-Catherine, édifiée sous les règnes de Louis XI et de Charles VIII, remplaça une église de pierre détruite au cours de la guerre de cent ans. Elle a été construite entièrement en bois et avec, à l'intérieur, deux nefs parallèles. Celle de gauche fut construite vers 1468 et celle de droite à la fin du XVè siècle. On lui a donné un aspect très original avec ses voûtes en forme de bateau renversé.

 

 

HonfleurHonfleur
HonfleurHonfleur

En face de l'église se trouve son clocher – en bois également. On suppose que les charpentiers de Sainte-Catherine ont pensé que la voûte de bois de l'église ne résisterait pas à un tel poids.

HonfleurHonfleur

Ensuite, on arrive dans la rue de l'Homme-de-Bois. De nombreuses maisons anciennes s'y trouvent - parfois ornées de sculptures. Il y a également le Musée Eugène-Boudin où l'on peut voir de nombreux tableaux de ce peintre ainsi que les œuvres d'autres artistes célèbres.

 

 

HonfleurHonfleur

A la fin de la rue de l'Homme de Bois, nous voici devant le Phare de l’Hôpital. L'Hôpital-Hospice de Honfleur, construit en pierre et silex, et la chapelle furent édifiés au cours du 16è et 17è siècles. Le phare n'était pas destiné à signaler l'entrée du port de Honfleur mais il donnait aux bateaux, en alignement avec le phare de Fatouville, une route qui passait au Nord du banc dangereux du Ratier, situé au milieu de l'estuaire de la Seine.

 

 

HonfleurHonfleur

Le Jardin des Personnalités – à côté - fut inauguré en 2004, il vînt se greffer au jardin public, déjà existant, tout en ajoutant une pointe d'originalité, c'est à dire des statues de personnalités. Parmi elles : Claude Monet, Eugène Boudin, Johan-Barthold Jongkind et bien d'autres.

HonfleurHonfleurHonfleur

Les barques végétales expriment, au fil de l'eau, le temps qui passe, l'écriture des pages de cette histoire, et sa continuité.

 

 

HonfleurHonfleurHonfleur

Nous retournons vers le Vieux Bassin par la Rue Haute. Cette rue était autrefois le prolongement du chemin du Roi ; y vivaient surtout des marins et des armateurs. D'autres maisons anciennes s'y dressent. Au n° 90 se trouve la maison natale du compositeur Erik Satie.

HonfleurHonfleur
Repost 0
Trois Coccinelles - dans Normandie
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 10:22

 

 

 

C'est le gallo-romain Cantilius qui a fait édifier une première demeure fortifiée sur un roc. Chantilly est donc un dérivé de ce nom. Au Moyen Age, cette demeure est devenue un château appartenant aux Bouteiller. Le « bouteiller de France » était jadis chargé des caves du roi et de ce fait un des grands conseiller de la Couronne.

 

 

 

 

 

 

Le Grand Connétable du roi François 1er, Anne de Montmorency (1493-1567), avait hérité du château de Chantilly et l'avait transformé en un véritable château de la Renaissance – il a ainsi symbolisé la Renaissance française. Pendant quarante ans, il fut le serviteur de six rois, de Louis XII à Charles IX. Il était extrêmement puissant, immensément riche et avait une grande influence sur toutes les charges et ce grâce à ses cinq fils et les les maris de ses sept filles.

 

 

D'autres hommes ont marqué Chantilly comme le Grand Condé (1621-1686) ; le jardinier du Roi, André Le Nôtre (1613-1700) ; le « contrôleur en bouche » du Grand Condé, François Vatel (1631-1671) ; le premier ministre de Louis XV, Louis-Henri de Bourbon Condé (1692-1740) ; Louis-Joseph (1736-1818), Prince de Condé et son fils, Louis VI Henri de Bourbon-Condé (1756-1830). Ce dernier a légué ses biens au Duc d'Aumale (1822-1897) en 1830.

 

 

Après la chute de la monarchie de Juillet, le Duc d'Aumale a dû s'exiler pendant 23 ans a Twickenham – près de Londres. Pendant ce temps, il a pu acquérir ses magnifiques collections de peintures, mobiliers, livres, manuscrits et objets d'art. Ce qui constitue aujourd'hui le musée Condé.

 

 

Après la Révolution Française le château fut rasée et au retour d'exil, en 1871, le Duc d'Aumale fit reconstruire le Grand Château, le parc et les grandes écuries de Chantilly.

Le Château de Chantilly (Oise)Le Château de Chantilly (Oise)Le Château de Chantilly (Oise)

La partie la plus ancienne du château est le petit Château du connétable de Montmorency, construit en 1551 qui est resté pratiquement inchangé. Il fut séparé du Grand Château par un bras d'eau (comblé au XIXè siècle).

 

 

 

La Chapelle à côté

Le Cabinet de livres contient 19 000 volumes, dont 1 500 manuscrits. Le duc d'Aumale a choisi ces livres un à un pour leur ancienneté, leur rareté, leur importance historique, la beauté de leurs reliures.

Le Château de Chantilly (Oise)Le Château de Chantilly (Oise)

Chambre de Monsieur le Prince

 

Le Grand Cabinet de Monsieur le Prince décoré vers 1781-1720, était au XVIIIè siècle le bureau du duc de Bourbon.

 

Voici la Galerie des batailles que le Grand Condé avait commandé au peintre Sauveur Le Conte, élève de Van der Meulen - une série de onze toiles représentant ses principales actions militaires.

Le Château de Chantilly (Oise)Le Château de Chantilly (Oise)

La Chapelle des cœurs des Condés abrite le monument à la mémoire du prince Henri II de Condé, commandé en 1648 par le Grand Condé au sculpteur Jacques Sarazin (1592-1660) pour l'église Saint-Paul-Saint-Louis à Paris, pour le cœur de son père

Le Château de Chantilly (Oise)Le Château de Chantilly (Oise)Le Château de Chantilly (Oise)

Le vestibule d'honneur

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Val d'Oise
commenter cet article
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 09:55

Le parc du château couvre 115 hectare. Il est composé de plusieurs créations comme le jardin à la française, dessiné par André Le Nôtre au XVIIè siècle, le jardin anglo-chinois de la fin du XVIIIè siècle et le jardin anglais du XIXè siècle.

 

 

Les Jardins du Château de Chantilly
Les Jardins du Château de ChantillyLes Jardins du Château de Chantilly

Les Cascades de Beauvais, dessinées par André le Nôtre au Jardin Anglais, sont l'unique vestige des parterres détruits.

Les Jardins du Château de ChantillyLes Jardins du Château de Chantilly

Le Kiosque de l'Île d'amour

 

Sur la route du Pont des Grands Hommes.

 

 

 Temple de Vénus Callipyge

 

Les Jardins du Château de ChantillyLes Jardins du Château de Chantilly

Une bande non tondue variant de cinquante centimètres à un mètre de large borde les cours d'eau pour le maintien d'une végétation de milieu humide ; la stabilisation naturelle des berges historiques qui s’effondrèrent ; un effet de « barrière », sécurisant ; l'accueil des oiseaux aquatiques, amphibiens et reptiles ; une zone propice à la nidification ; une épuration naturelle des eaux de ruissellement ; d'éviter la projection de matière organique sur l'eau lors des tontes.

Repost 0
Trois Coccinelles - dans Val d'Oise
commenter cet article

Présentation

  • : Trois Coccinelles
  • Trois Coccinelles
  • : Trois Coccinelles observent et discutent, elles n’ont pas leur langue dans la poche. Peu de choses leur échappent et elles se prennent très au sérieux quoique… un hérisson y veille.
  • Contact

Recherche